Vu du balcon… L’Autre fille

L’Autre fille

Annie Ernaux – Cécile Backès

Le studio Bagouet s’est transformé l’histoire de quatre soirées en galerie de souvenirs, en expositions de curiosités des années 50, en salle de café, vers Yvetot. L’histoire de trois soirs, l’histoire de deux sœurs, l’histoire d’une écrivaine qui s’adresse à « tu », la sœur morte, inconnue, la sœur « tue » dont les parents – « elle » et « lui » – ne parleront jamais à celle qui lui succède. Les spectateurs forment un cadre, resserré sur deux rangs, des quatre côtés, quelques uns placés au cœur de la scène et attablés au café. C’est intime. Suffisamment pour délivrer la parole de celle qui écrit et se souvient, par bribes, déroulant le fil de la mémoire représenté par une pelote de ficelle d’autrefois. C’est un chemin escarpé qui mène vers le cailloux central : quelle est ma place ? La mort de l’une et la vie de l’autre, l’autre fille, Annie Ernaux, forment un balancier. La vie familiale, observée à la loupe pour traquer le non-dit et ses conséquences inéluctables, ouvre des béances vertigineuses. Est-ce que j’aurai quelque chose à te dire cette année, en fleurissant la tombe des parents, à côté de la tienne ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

B. F-C

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s